LifeHacking, l'aspect physique

Cet article a pour but de présenter un court lifehack que j'utilise désormais quotidiennement. D'abord, c'est quoi un lifehack ? D'après la définition de Wikipédia, un lifehack est une manière élégante ou non usuelle de résoudre un problème, généralement de productivité.

Disque dur Moleskine, Sebastian Delmont Photo CC By-NC-SA copyright Sebastian Delmont

Le problème

Ceux qui me connaissent bien savent mon inorganisation dès qu'il s'agit de prendre des notes et de conserver les idées qui me passent pas la tête. C'est à vrai dire sans doute un travers assez répandu, qui consiste à faire confiance à sa mémoire alors qu'elle n'est pas faite pour se rappeler de détails.

J'ai déjà tenté à plusieurs reprises d'acheter un petit carnet et d'y noter ce qui est important, mais à chaque fois les tentatives se sont soldées par des échecs et par deux pages griffonnées suivies d'un carnet vide et moisi par le séjour prolongé dans une poche.

La solution

Ceux qui me connaissent très bien savent qu'une de mes perversions est la papeteriephilie. La visite d'une papeterie me fait instantanément saliver et aller dans un magasin de beaux-arts me fait le même effet qu'un(e) accroc de la mode dans une magasin de chaussures le jour de l'ouverture des soldes. L'odeur de l'encre fraîche ou le contact avec un beau papier ou une toile enduite me procurent un plaisir sensuel non dissimulé et c'est sans doute pour cela que mes techniques picturales préférées sont le pastel et l'aquarelle, où le contact avec le support est essentiel.

Pour me motiver à prendre des notes, j'ai pensé à allier l'utile et l'agréable. J'ai donc craqué et opté pour un carnet Moleskine dont j'avais envie depuis des années. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un petit carnet noir à couverture rigide, dont la mystique est savamment entretenue par le fabriquant (un des arguments de vente étant qu'Hemmingway ou Picasso utilisaient de tels carnets). La texture du papier est très agréable, la reliure impeccable et plusieurs petits détails en font un objet très pratique à utiliser. Tout cela a évidemment un coût, ce sont plutôt des carnets de luxe.

Pour écrire et pour rester dans la même logique, j'utilise un stylo Waterman dont mon camarade Luc m'a fait cadeau et une encre noire.

À l'usage, c'est jusqu'à présent la tentative la plus réussie de prise de notes, car la manipulation agréable de l'objet la facilite. Et à vrai dire, la réussite est telle que lors des transports, je ressors régulièrement le carnet en me demandant « qu'ais-je oublié de noter ? »

En conclusion, ne pas négliger d'introduire une part de plaisir physique, voir animal dans la prise d'une nouvelle habitude. Il y a gros à parier que la motivation sera plus forte qu'avec tous les raisonnements de la terre.

Mon autre camarade Fred a décrit les bénéfices des la prise de notes systématique sur son blog.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://lifehacking.fr/trackback/4

Fil des commentaires de ce billet

 

Articles récents

À propos de ce site

Ce site est dédié aux ressources en français sur le lifehacking.

En lire plus...