Accueil LALIGA Aubameyang reçoit un message pour sceller son transfert au Barça

Aubameyang reçoit un message pour sceller son transfert au Barça

117
0

Le retour de Pierre Emerick Aubameyang à l'étude, mais avec des conditions très particulières déjà connues du joueur et du club. Chelseason équipe actuelle.

Mateu AlemanyLe directeur du football du Barça a déjà fait part à l'attaquant gabonais du souhait du club qu'il revienne jouer sous la direction de Hernández. Et il lui a dit que l'option ne sera viable que si son salaire est réduit de 50 % en raison des problèmes de Barcelone avec le fair-play financier de la Liga..

Lire aussi :  La Liga, la Premier League et l'UEFA poursuivent le grand héritage sportif de Guardiola

Les conditions de sa signature

Le Barça n'envisagera de recruter Aubameyang que s'il arrive en transfert libre ou en prêt de Chelsea, le club qui l'a recruté l'été dernier.

Aubameyang aura 34 ans en juin prochain. La saison dernière, il a marqué 13 buts le Barça en deuxième partie de saison et Xavi serait ravi de son retour.

Vitor Roque, l'attaquant de l'Atlético Paranaense que le Barça veut recruter / RESEAUX

Vitor Roque, l'attaquant de l'Atlético Paranaense que le Barça veut recruter / RÉSEAUX

L'actuel La valeur marchande d'Aubameyang est de sept millions d'euros. après avoir disputé 19 matches avec Chelsea, au cours desquels il a marqué trois buts et délivré une passe décisive.

Lire aussi :  Une bombe et une victime dans l'équipe du Barça pour Bilbao

Vitor Roque se complique

Aubameyang serait le plan B pour soulager Lewandowski en attaque. La priorité de Xavi est la signature de Vitor Roquemais le L'Athlético Paranaense demande déjà 40 millions d'euros pour leur joueur vedette, recherché par d'autres clubs comme le PSG.

Le Barça envisage la signature de Vitor Roque pour 1,5 million d'euros. 2024 et le retour, pour un an, d'Aubameyang à partir du 1er juillet 2023.

Article précédentL’avenir de Pulisic à Chelsea en suspens après l’élimination en Ligue des champions
Article suivantLa menace des arbitres qui met Tebas dans tous ses états