Accueil LALIGA Le VAR rend le Barça amer face au Betis

Le VAR rend le Barça amer face au Betis

33
0

Les le barça Ils n’ont pas pu battre le Betis en 90 minutes. Malgré la récupération d’une version (un peu) plus heureuse que dans les jeux récents, ceux de Xavi Hernández Ils manquent encore de vitesse et de force. Ceci, ajouté à l’intervention méticuleuse du VARa empêché le Barça de gagner dans le temps réglementaire.

Le Barça a pris l’avantage dans la lumière grâce à un Robert Lewandowski particulièrement épais. Même dans le but il a échoué, mais il a profité de son propre rebond envoyer le ballon au fond du filet défendu par Claudio Bravo (39′). Le Polonais a utilisé un excellent de dembeleplus inspiré que d’habitude jouant à gauche.

Deux buts annulés face au Barça

Avant j’avais marqué Pédri Gonzalez (23′), mais le VAR intervenu pour annuler son but pour le gros orteil. Pedri était littéralement pratiquement en ligne avec le défenseur du Betis quand raphia Cela lui a servi une belle passe décisive dont le canari a profité avec un contrôle acrobatique.

La célébration de Lewandowski après avoir marqué un but avec le Barça/FCB

La célébration de Lewandowski après avoir marqué un but avec le Barça/FCB

Lire aussi :  La liste des attaquants et couverts du Barça de Xavi

Le but du Betis est venu alors que le match touchait à sa fin. Les Sévillans se sont améliorés en seconde période et contraints de se montrer Ter Stegen, mais ils n’ont même pas été près d’atteindre la prolongation, comme ils l’ont finalement fait. C’est grâce à un magnifique but de Nabil Fekir (77′).

Le Barça a réagi dans les derniers instants. Lewandowski a marqué le deuxième but, mais il a été annulé en raison d’un hors-jeu millimétrique de Ferran Torres, qui l’a aidé avec précision dans une action quelque peu enchevêtrée. Encore une fois, le VAR est intervenu pour arrêter la victoire du culé (’80). Cela a donné des ailes au Betis, qui a forcé un dernier tronçon de Ter Stegen. L’équipe sévillane aurait pu gagner dans les 90 minutes sans le mériter, mais elle est allée en prolongation.

Deux buts en prolongation

Une fois le délai réglementaire écoulé, Ansu Fati, entré très tard dans le jeu, a pris sur lui de faire ressortir sa classe innée. a marqué un vrai chicharrazo le jeune joueur de l’équipe de jeunes de culé, d’un coup de balle formidable, d’une frappe croisée de premier ordre, que Bravo n’a pas pu arrêter (92e). Il semblait que ça allait être la peine, mais il restait beaucoup de temps, et le Betis a de nouveau égalé grâce à un superbe but de Lorentalon (100′).

Lire aussi :  Laporta effectue un renouvellement nécessaire au Barça

Finalement, le temps de jeu s’est terminé par un match nul et tout s’est joué à la loterie des pénalités. À cette occasion, Ter Stegen était plus inspiré que Claudio Bravoson ancien rival dans les buts du Barça quand Luis Enrique il était entraîneur. Puis il a gagné le match, et il a récidivé cette fois avec deux arrêts. Lewandowski, Kessie, Ansu Fati et Pedri Ils ont marqué les peines maximales. Marc Alonso il a manqué de lancer.

Article précédentL’Eintracht Francfort veut se venger du Real Madrid en Super Coupe de l’UEFA
Article suivantDos ‘cocos’ for el Real Madrid in octavos: PSG y Liverpool